La nourriture

Cuisine : culina

La nourriture chez les Romains est généralement composée de céréales, d’orge et de froment. Les pauvres mangeaient de la  bouillie  qui était principalement composée de trois céréales et d’autre aliment comme de l’huile … Pour faire des gâteaux, les Romains utilisaient souvent de la farine, du miel, de l’huile et des raisins secs. Chez les Romains il y avaient différentes huiles : une huile verte appelée « Oleum viride », la «  première huile » appelée : « primum oleum » et une autre huile de mûres appelée « oleum ».

Les Romains possédaient de nombreuses épices comme :

-         L’ail : Allium sativum

-         L’aneth : Anethum graveolens

-         Le carvi : Carum carvi

-         Le céleri : Apium

-         Le coriandre : Coriandrum sativum

-         Le cumin : Cuminum cyminum

-         Le laurier : Laurus nobilis

-         Le livèche : Levisticum officinale

-         La menthe : Mentha

-         La moutarde : Sinapsis

-         La myrte : Myrtus communis

-         L’oignon : Allium cepa

-         L’origan : Origanum

-         Le persil : Petroselinum

-         La sarriette : Satureia montana

-         Le thym : Thymus vulgaris

Les poires (pirum), les coings (cydonium), les raisins (uva), les abricots (armeniaum), les prunes (prunum), les pêches (persicum), les figues (ficus), les dattes (palmae pomum), les amandes (amygdala), les noix (nux, nucis), les noisettes (abellana) et les pignons (fastigium) étaient, comme de nos jours, utilisés pour des tartes (scriblita) ou des gâteaux (helluo) , desserts (bellaria).

Ils avaient des potagers où ils y mettaient de la salade, de la roquette, du poireau, du concombre et du chou mais ils ne plantaient ni tomates, ni aubergines, ni poivrons car ils ne connaissaient pas leur existence. 

Pour le plat principal, les Romains allaient dans les bois pour ramasser des champignons , des escargots, chasser le sanglier, le chevreuil, le lièvre et le loir.

Les ustensiles :

-le chaudron : caccabus (pour faire mijoter)

-le plat à four : patina (pour faire rotir)

-poêle et sauteuse : la sartago (pou faire frire)

-les moules : forma ou formella ( pour décorer)

-         couteau : culter

-         louche : strabo

-         four : furnus

-         verre : poculum

-         assiette : catillus

-         marmite : olla

-         fourchette : fuscinula

-         couteau : culter

-         cuiller : cochlear

-         repas : cibus

-         dessert : bellaria

-         servante : ancilla

-         service : domesticité, famulatus

-         serviette de table : mappa

-         sirop : aqua mulsa

Quelques recettes!!! :

Poulet cuit dans son bouillon :

Pilez du poivre, du cumin, un peu de thym, de la graine de fenouil, de la menthe, de la rue et de la racine de laser, mouillé de vinaigre, ajoutez des dattes caryotes et pilez ; travaillez avec du miel, du vinaigre, du garum et de l’huile. Présentez le poulet froid et séché et arrosez-le de cette sauce avant de servir.

Patina de poires :

Faites cuir des poires à l’eau et ôtez-en le cœur ; écrasez avec du poivre, du cumin, du miel, du vin paillé, du garum et un peu d’huile. Ajoutez des œufs pour faire une patina, saupoudrez de poivre et servez.

Minutal d’abricots :

Mettez dans une cocotte de l’huile, du garum, du vin, émincez de l’oignon sec d’Ascalon, coupez en dés de la palette de porc cuite. La cuisson terminée, pilez du poivre, du cumin, de la menthe sèche, de l’aneth, versez du miel, du garum, du vin paillé, un peu de vinaigre et du jus de la cuisson, et travaillez. Mettez des abricots dénoyautés, faites-les bouillir jusqu’à complète cuisson. Liez avec de la pâte émiettée, saupoudrez de poivre et servez.